Portrait
Krs-One



"Rap is something you do, Hip Hop is something you live" telle est la philosophie de Krs-One. Au même titre que Public Enemy, Krs-One (Kris Lawrence Parker) est aujourd'hui encore un des rares rappeurs à avoir obtenu le respect de la critique et du public à la fois. Krs-One (pour "Knowledge Reigns Supreme Over Nearly Everyone" - la connaissance règne en maître sur presque chacun de nous) qui est originaire du South Bronx, un des quartiers les plus pauvres de New-York passe son adolescence a étudier seul à la bibliothèque publique l'histoire et la philosophie alors que le reste du temps il vit dans la rue, errant, sans domicile ayant quitté dès l'âge de 14 ans le foyer où il vivait avec sa mère. En 1984-85 il rencontre Ced Gee (qui possédait une SP-12 : boîte à rythmes-sampler) avec qui il enregistre un morceau intitulé 'Advance', à la même période environ il fait la connaissance d'un éducateur dans un refuge : Scott La Rock (Scott Sterling) qui lui fait découvrir le rap par le biais de soirées au Broadway RT et son crew d'alors les Celebrity 3 que Kris finit par intégrer et avec qui il enregistre le single 'Sucess in the World' (sous le nom de 1241), le groupe est rebaptisé Boogie Down Crew puis enfin Boogie Down Productions.

KRS est à l'origine du collectif "Stop the Violence Movement" (dont un livre est sorti en 1989) qui dit non au "Black on Black crime" autrement dire les meurtres de noirs par des noirs. Kris avait été marqué par la violence dès août 1987 lorsque son compère Scott La Rock avait été touché par une balle qui avait entraîné sa mort suite à une banale embrouille qui impliquait apparemment D-Nice autre membre du groupe. Quelques mois plus tôt été sorti le single 'Crack Attack' puis le premier album du groupe : "Criminal Minded" chez B-Boys Records sur lequel Scott et Kris figurent avec grenades et pistolets. Le contenu n'est pas spécialement un appel à l'amour universel avec des titres tels que '9mm Goes Bang' ou les grands classiques 'South Bronx' et 'The Bridge Is Over' (parmis les plus importants de toute l'histoire du Hip Hop) à l'origine de la polémique pour connaître le quartier d'origine du Hip Hop (South Bronx pour KRS et le Queens-Bridge pour le Juice Crew) puis plus tard du "Battle For Rap Supremacy" entre Mc Shan du Juice Crew et KRS.



Dès 1988 sort chez Jive "By All Means Necessary" avec des références à Malcom X telle que la couverture où Kris apparaît avec un Uzi à la main et guettant à la fenêtre, les morceaux phares sont 'I'm Still #1', 'Jimmy' ou 'My Philosophy'. En 1989 sort "Ghetto Music : The Blueprint Of Hip Hop" puis en 1990 "Edutainment", en 1991 "Live Hardcore Worldwide" et enfin en 1992 "Sex And Violence" dernière album en date du BDP. En 1993 Krs-One se lance dans une carrière solo avec l'album "Return Of The Boom Bap" où figure le célèbre 'Sound Of Tha Police' puis il enchaîne en 1995 avec un album éponyme : "Krs-One". En 1997 sort "I Got Next" où figure outre 'Step Into A World' des collaborations avec Redman et plus étonnant en bonus track un remix du 'Step Into A World' par Puff Daddy. En 2001, KRS sort "The Sneak Attack" qui fait suite à "A Retrospective" sorti en 2000 (compilation regroupant ses meilleures titres avec BDP et en solo) ce nouvel opus apparaît comme plus virulent que "I Got Next", The Teacher comme il aime à se faire appeler sort ici en indépendant, sans grosses productions et sans guests vendeurs dans le seul but de répandre la connaissance. Enfin en 2002 sort "Spiritual Minded" de Krs-One And The Temple Of Hip Hop sur Koch (label avec qui il a conclu un contrat tout à fait particulier incluant une clause de conscience et une clause culturelle visant à véhiculer l'esprit du Hip Hop cher à KRS - ndlr : Real numéro 8). KRS est marqué par les évènements du 11 septembre 2001 et il montre ses influences gospel et donc religieuses avec des titres tels que 'Lord Live Within My Hearth' ou 'Come To The Temple'.

Blastmaster Kris a été l'un des tous premiers à introduire et à montrer clairement ses influences reggae et ragga dans sa musique, que ce soit dans son flow très proche des toasters jamaïcains où dans ses productions pour BDP (basses lourdes) où d'autres, ces influences sont perceptibles dans les morceaux 'Step Into A World', 'The Bridge Is Over' ou encore 'Black Cop' mais de manière générale dans tous les albums du BDP. KRS a d'ailleurs collaboré avec des artistes reggae comme Shabba Ranks ou Sly & Robbie (production de l'album Silent Assassin).

Aujourd'hui KRS : le "métaphysicien du rap" connu pour ses textes engagés socialement et politiquement qui prônent la connaissance de soi et l'éducation (comme sur 'You Must Learn') donne de nombreuses conférences dans les universités (Harvard, Yale, Stanford), il agit également beaucoup dans le secteur social en créant "Human Education Against Lies" distribuant des livres et disques aux plus démunis. Rappeur conscient, poète, producteur, bienfaiteur, religieux (pasteur de l'église de Riverside - Harlem et fondateur du "Temple Of Hip Hop"), il a également été, suite à son départ de Jive (après "I Got Next"), D.A (directeur artistique) pour Warner, bref Kris a fait beaucoup pour le Hip Hop, son rôle de "Stepfather " (beau-père) du mouvement lui tient beaucoup à cœur ; pourvu que ça dure…

Dext
Juillet 2002

Articles

News

Chroniques

Interviews

Audios

Recherche

Vous recherchez quelque chose en particulier ?

Copyright 2000-2008 Hiphopcore.net